Ingebedde metadata bij foto's/fr

Si vos archives contiennent de nombreuses photos numériques, pensez à intégrer des métadonnées supplémentaires dans les fichiers. De cette manière, vous garantissez que les photos et leurs données d'identification ne peuvent pas être séparées les unes des autres.
Grâce à cet outil, vous apprendrez :

  • Que sont les métadonnées ?
  • Quels sont les avantages et les inconvénients des métadonnées ?
  • Comment ajouter des métadonnées supplémentaires aux photos ?

Les métadonnées sont des données structurées contenant des informations sur l'identification, la gestion, la nature, l'utilisation et la localisation des ressources physiques ou numériques. Ce sont en réalité des données sur des données. On distingue deux types de métadonnées :

  • Les métadonnées descriptives : données relatives au contenu, qui permettent d'identifier, de contextualiser et de trouver vos photos ;
  • Les métadonnées administratives : elles fournissent des informations sur la gestion des ressources, telles que la gestion des droits, la relation entre les ressources individuelles qui forment une unité, la préservation et la conservation, ainsi que les caractéristiques techniques de vos photos (résolution, profondeur de bits, etc.).

Les métadonnées de ressources numériques peuvent être conservées soit à l'extérieur, soit à l'intérieur du fichier décrit. Si les métadonnées sont conservées en dehors du fichier décrit, elles le sont généralement dans une feuille de calcul séparée ou dans une base de données.

Si les métadonnées sont conservées dans le fichier lui-même, elles prennent la forme de métadonnées intégrées. Comme les métadonnées sont ensuite liées au fichier numérique en question, les métadonnées et le contenu décrit ne peuvent plus être séparés. Le fichier numérique s'est en quelque sorte auto-décrit.

Les métadonnées intégrées sont fréquemment utilisées pour les fichiers d'images numériques. Il s'agit principalement de métadonnées techniques (administratives), telles qu'un horodatage, des données sur l'appareil photo et les réglages utilisés, ainsi que des coordonnées GPS. Ces métadonnées sont créées automatiquement lorsque la photo est prise. Vous pouvez compléter ces métadonnées par des données décrivant le contenu et le contexte de la photo. Pensez par exemple au titre et à l'année de l'œuvre d'art photographiée, au titre de la production, au nom du photographe ou à la licence applicable.

Pourquoi intégrer des métadonnées ?

L'ajout de métadonnées supplémentaires aux photos numériques est important pour la gestion et l'accessibilité des photos en question. En intégrant des métadonnées de contenu à la photo, vous vous assurez que le fichier numérique, ainsi que ses informations d'identification et de description ne sont pas simplement séparés l'un de l'autre.

Dans le cas des photographies physiques et des supports audiovisuels, les informations descriptives sur une œuvre sont souvent matériellement attachées au support. Par exemple, au dos d'une photographie, il est écrit qui ou quoi se trouve sur la photo, tandis que l'étiquette ou l'emballage d'un disque vinyle ou d'une cassette vidéo donne toutes les informations sur le contenu. En raison de ce lien matériel, les informations descriptives sont toujours déplacées en même temps que l'objet physique.

L'intégration de métadonnées suit le même principe et revient essentiellement à écrire les informations au "dos" de la photo numérique, afin qu'elles ne puissent pas être séparées et que le lien entre le fichier et les informations descriptives soit préservé. L'intégration de métadonnées augmente également les possibilités de recherche dans votre collection de photos, en particulier si vous avez ajouté des données de contenu.

Avantages :

  • Les métadonnées intégrées améliorent la facilité de recherche des fichiers numériques. Les programmes de recherche vous permettent, par exemple, de rechercher des métadonnées spécifiques.
  • Lorsque vous distribuez des fichiers numériques en vue d'une (ré)utilisation, les métadonnées intégrées sont souvent distribuées avec les fichiers numériques. Le (ré)utilisateur peut ainsi savoir la personne ou la chose représentée sur la photo, qui est le créateur de la photo et dans quelles conditions il peut (ré)utiliser la photo.
  • Les métadonnées techniques intégrées sont toujours mises à jour lorsque le fichier numérique décrit change. Elles restent donc d'actualité.
  • Les métadonnées ajoutées par les utilisateurs du fichier numérique peuvent être lues automatiquement dans votre propre base de données.

Inconvénients :

  • Lors de la création de dérivés d'un fichier original, il se peut que les métadonnées intégrées ne soient pas reprises. Dans ce cas, elles doivent être ajoutées manuellement par la suite.
  • Lors de la migration de fichiers numériques vers un autre format, il est possible que certaines métadonnées soient écrasées ou remplacées.
  • Les métadonnées gérées dans une base de données centrale peuvent facilement être ajoutées et modifiées en masse. Les métadonnées intégrées doivent être modifiées fichier par fichier ou faire appel à des programmes externes.
  • Lorsque les fichiers contenant des métadonnées intégrées ne peuvent plus être ouverts, les métadonnées peuvent également ne plus être accessibles.

Approche pratique

Quand ajouter des métadonnées ?

Pour éviter de perdre des informations importantes, il est préférable d'ajouter des métadonnées à un fichier photo numérique dès que possible. Le moment où vous souhaitez archiver des photos numériques est une bonne occasion de vérifier quelles métadonnées sont déjà intégrées à la photo et quelles informations sont encore nécessaires pour décrire davantage la photo (voir également l'outil Créer un accès aux archives et les décrire). Les photographies qui sont, à l'origine, numériques, contiennent généralement déjà des métadonnées (techniques) intégrées, qui peuvent être complétées par des données de contenu. Les métadonnées techniques des photos numériques sont généralement créées automatiquement et ne nécessitent qu'une vérification. En revanche, vous devez vous-mêmes ajouter des métadonnées de contenu.

Van oorsprong analoge foto’s die gedigitaliseerd zijn, moeten ook van de juiste metadata worden voorzien (zie ook de tool Kwaliteitsvol digitaliseren van tekst- en beeldmateriaal). In tegenstelling tot foto’s van digitale oorsprong moeten de technische metadata bij gedigitaliseerde analoge foto’s zelf worden aangemaakt en toegevoegd.

Problematisch is dat bij analoge foto’s de technische metadata doorgaans nooit zijn bijgehouden, waardoor ze ook niet aan het gedigitaliseerde bestand kunnen worden toegevoegd. Kijk welke gegevens je nog kan terugvinden en voeg deze toe. Sommige metadata, zoals bijvoorbeeld de resolutie, worden aangemaakt op het moment van digitalisering van een analoge foto.

Niet alle informatie moet per se als metadata bij de foto’s worden ingebed. Een duidelijke mappenstructuur voor je digitaal archief levert vaak al veel contextuele informatie op (zie hiervoor ook de tools Maak een ordeningsplan/mappenstructuur en Naamgeving van mappen en bestanden). Je hoeft bijvoorbeeld bij de foto’s in de map “Nieuwjaarsreceptie_2019” niet nog eens bij elke individuele foto inhoudelijke metadata inbedden die aangeeft dat het om die specifieke receptie gaat.

Inhoudelijke metadata wordt het best zo snel mogelijk toegevoegd, wanneer de informatie nog ‘vers’ in je geheugen zit. Hoe langer je wacht, hoe meer informatie er verloren zal gaan.

Hoe kan je metadata toevoegen en bewerken?

De meeste programma's waarmee je foto's opent of bewerkt, laten je toe om de ingebedde metadata van een bestand te zien.

Les métadonnées sont des données structurées contenant des informations sur l'identification, la gestion, la nature, l'utilisation et la localisation des ressources physiques ou numériques. Ce sont en réalité des données sur des données. On distingue deux types de métadonnées :

Online tools als Metapicz en Exifdata tonen je welke ingebedde metadata er bij een foto zijn opgeslagen. Fotobewerkingssoftwares als GIMP (gratis en open source software) en Adobe Photoshop (betalende, propriëtaire software) laten je toe om (een vaak beperkte set aan) metadata van een digitaal fotobestand te raadplegen en om de metadatavelden te bewerken.

Welke standaarden gebruik je?

Bij het beheer van digitale bestanden komen allerlei soorten software kijken, die allemaal de ingebedde metadata nodig hebben om optimaal te kunnen functioneren. Het is daarom van belang dat de ingebedde metadata door al die verschillende software probleemloos gelezen kunnen worden. Dit wordt verzekerd door het gebruik van internationale standaarden. Deze zorgen ervoor dat de software weet waar en onder welke vorm ze bij een digitaal bestand de ingebedde gegevens kunnen terugvinden. Enkele veel gebruikte standaarden zijn: IPCT Photo Metadata Standard, Exif en XMP.

IPTC Photo Metadata Standard is een standaard voor het beschrijven van foto’s die wereldwijd wordt gebruikt door onder meer nieuwsagentschappen, fotografen, bibliotheken en musea. IPTC structureert en definieert metadata-eigenschappen zodat gebruikers precieze en betrouwbare gegevens kunnen toevoegen. Die gegevens hebben betrekking op de afgebeelde mensen, plekken en objecten. Ze bevatten data, namen, informatie over rechten en identificators met betrekking tot de creatie van de foto. De standaard kan gebruikt worden bij veelgebruikte formaten als JPEG, TIFF en PNG. Zie hiervoor ook de tool Aanbevolen bestandsformaten om je digitaal archief leesbaar te houden.

Exif (Exchangeable Image File Format) is een standaard voor ingebedde metadata die men vaak aantreft bij foto’s (vooral JPEG- en TIFF-bestanden), maar die ook wordt gebruikt voor audiobestanden (WAV-bestanden). De Exif-standaard is echter niet bruikbaar bij GIF-, JPEG2000- en PNG-bestanden. De standaard omvat gegevens betreffende de tijdsaanduiding, de camera-instellingen, gps-informatie, auteursrechtelijke informatie, beschrijvingen en een thumbnail voor voorvertoning.

Samen met de IPTC- en Exif-gegevens wordt meestal ook XMP-informatie (Extensible Markup Platform) opgenomen. Die standaard laat toe om bestaande metadataschema’s die er niet in passen naast het XMP-schema te behouden. XMP kan gebruikt worden voor AIFF-, GIF-, JPEG-, JPEG2000-, MP3-, MP4-, PDF-, PNG-, PSD-, TIFF- en WAV-bestanden.

Auteur: Sam Donvil (meemoo), Bart Magnus (meemoo), Florian Daemen (AMVB)

Deel dit artikel:          

TRACKS is een samenwerking tussen deze partners: